ACCUEIL DU SITE

Ici

LA MOMIE A MI-MOTS

UN  SCENARIO ET UN FILM

DE

LAURY    GRANIER

 

Idée originale : Laury GRANIER

Écrit en collaboration avec : Michèle FINCK

________________________________________________________________________________

RÉSUMÉ DU SUJET

RESUME DE La momie à mi-mots APRES LE PREMIER MONTAGE IMAGE

DECLARATION D'INTENTION 

ACTEURS (par ordre d'apparition) MUSIQUE ORIGINALE ÉQUIPE TECHNIQUE PRODUCTION

___________________________________________________________

LE PREMIER SCENARIO PROPOSE AU GROUPE DE RECHERCHE ET D'ESSAIS CINEMATOGRAPHIQUE (G.R.E.C)

LE SCENARIO INTERMEDIAIRE

LE SCENARIO  AVANT TOURNAGE (un seul fichier)

SCENARIO ET DECOUPAGE TECHNIQUE AVANT TOURNAGE (SOMMAIRE) EN RELATION AVEC LE STORY BOARD

___________________________________________________________

LE STORY BOARD REALISE AVANT LE TOURNAGE

____________________________________________________________

LE DECOUPAGE TECHNIQUE APRES MONTAGE (en un seul fichier)

LE DECOUPAGE TECHNIQUE APRES MONTAGE (SOMMAIRE)

____________________________________________________________

GENERIQUE DE FIN DE LA MOMIE A MI-MOTS

_____________________________________________________________________________

DÉCLARATION D'INTENTION

Ce film est écrit sans dialogue ou presque. La bande son, très importante, sous-tendra les images.

Une composition originale est prévue.

La musique essayera de traduire ce que ressent la momie muette dans son voyage intérieur, pendant que les autres personnages travaillent à sa "résurrection".

La momie est l'expression de notre moi prisonnier qu'il faut libérer : c'est l'un des sens possibles de la crise de la jeune femme.

La libération du moi peut s'accomplir par la conjonction d'un travail intérieur (la musique de la momie) et d'un travail extérieur : celui de tous les êtres (incarnés ici par huit personnages provenant de civilisations et d'époques différentes, puisqu'ils peuvent porter des masques empruntés à des siècles divers).

Ces personnages ne sont eux-mêmes que la manifestation extérieure de la complexité du monde intérieur de la momie. Leurs actes qui pourraient sembler incohérents s'inscrivent dans une équation à X (infinité) inconnues. Chacun des actes de ces personnages a d'infimes répercussions sur la momie et participe à sa "résurrection".

*La momie, réveillée de son court sommeil réparateur, rejoint la totalité des êtres qu'elle voit enfin sans masque, parce qu'elle-même est sans masque.

Son sommeil (son voyage intérieur) a arrêté le temps (la Fontaine Carpeau n'est plus baignée par l'eau).

Son réveil et son active participation au monde réactive la vie et les jets d'eau de la Fontaine. Une ronde se forme ; un anneau, vu du ciel (si possible), auquel participent les enfants qui ont enfin en main la connaissance des cartes : le futur avec son retour à l'origine - la momie à mi-mots !

La momie à mi-mots... les maux de ma mie !

 

RESUME DU SUJET

Une jeune femme, en proie à une crise violente, se transforme en momie dans un bac à sable au Jardin du Luxembourg. 

Huit personnages l'habillent et lui font porter un masque péruvien à vocation d'exorcisme. 

Ils prennent ensuite place à des endroits différents dans le Jardin du Luxembourg et, sans en avoir vraiment conscience, ils aident la momie à redevenir une femme. 

A la fin, la momie rejoint la ronde des masques et des musiciens autour de la Fontaine Carpeau muette. Tous les personnages du film participent à cette ronde. 

Les masques tombent et les jets d'eau de la Fontaine se remettent à chanter au son des flûtes. 

Des dizaines d'enfants, libérés par cette catharsis, accourent avec des cerfs-volants, des bateaux à voiles et des ballons dans le ciel.

 

 

Résumé de La momie à mi-mots après le premier montage image :

L'histoire de La momie à mi-mots, moyen métrage tourné dans les jardins de Paris qui finissent par n'être plus qu'un seul jardin imaginaire, se déploie autour de cinq statues,qui sont autant de centres d'un parcours initiatique: la statue d'un cheval de pierre (pont d'Iéna), incarnation d'une force vitale prise dans la pierre; la statue de la Liberté (jardin du Luxembourg) ou le leurre de la liberté; la statue de "l'enfant comédie" (Luxembourg) qui identifie la vie à un jeu de masques; la statue de la femme au bras levés (jardin Marco Polo) ou la promesse du sens; la statue de la fontaine Carpeau. Une jeune femme fait ici l'épreuve de l'initiation, qui est surtout, au sens étymologique de ce terme désir du "commencement". II s'agit pour cette femme de se tenir à l'extrême limite du corps, comme à la fin de tout geste, là où l'on ne peut plus continuer: c'est là qu'elle doit se risquer, afin que là peut-être tout commence. Dressé dans l'horizon de la mort, le corps n'est que dans l'excès de la crise, jusqu'à ce qu'il bascule: la jeune femme agonise dans un bac à sable pour enfants du Champ-de-Mars, où elle se recroqueville en foetus, dans la position des momies péruviennes. Surgissent alors des personnages qui ont quelque chose des rois mages. Ils transforment la jeune femme en momie. lis l'entourent de coton et de précieux tissus. Ils l'enroulent dans une cape de mots, ils, posent sur sa tête un masque de taureau aux dents de miroirs et aux larges oreilles multicolores: masque qui sert à la cérémonie péruvienne de "la diablada", danse à vocation d'exorcisme près du Lac Titicaca. Tout est en place désormais pour que puissent oeuvrer à la "résurrection" de la momie ceux qui ont pour tâche de transmuer le non-sens en sens: en particulier l'alpiniste, le musicien, le peintre, qui accomplissent chacun un acte, pendant que veille sur la momie un danseur de yoyos, version moderne de l'antique Parque. Vient ensuite le rituel des enfants qui assemblent les pans d'une gigantesque carte du monde sur laquelle ils marchent en jouant à la marelle. Aidés par quelques "mages", par des anges jogger enceintes et par une écuyère montée sur un cheval blanc aux ailes d'autruche, les enfants transforment les cartes du monde en cerfs volant. Et voici qu'au moment où le puzzle recomposé du monde enfin vole, la momie peu à peu se dégage de ses gangues de tissus, sous la fontaine Carpeau qui représente le globe tenu par quatre danseuses emblématiques de quatre continents. La momie trouve alors la voie vers le commencement qui est danse: elle danse, cheval elle même, parmi les chevaux marins de la fontaine Carpeau asséchée, à laquelle, d'un coup de baguette magique, elle fait don de l'eau; elle entraîne dans sa danse spirale des centaines d'enfants tenant des drapeaux de tous les pays, qu'ils font couler dans l'eau pour leur substituer un bouquet de fleurs, signe du monde réunifié de l'au-delà des nationalités. Elle donne la baguette magique à un enfant trop petit pour danser, l'enfant de l'avenir, l'enfant métis. Puis, un peu à la manière du conte du Joueur de flûte, elle s'en va, un cheval à la main, suivie de tous les enfants qui voient en elle, peut-on croire, la promesse d'un monde meilleur, d'une métamorphose possible de l'être, d'une alchimie où le feu peut reprendre.

U N  S C E N A R I 0

D E

L A U R Y    G R A N I E R

 

Idée originale : Laury GRANIER

Écrit en collaboration avec : Michèle FINCK

 

Merci à : Florence CLELIA

Philippe GOLDMANN

 

Acteurs (par ordre d'apparition)

1 Carolyn CARLSON : LA JEUNE FEMME, LA MOMIE

2 Michel PORTAL : LE COR DE BASSET

3 Roland GODARD : LE PIANISTE (Piano bastringue), UN MAGE

4 Michel DENEUVE : LE JOUEUR DE CRISTAL

5 Alain CUNY : LA VOIX, UN MAGE

6 Michèle FINCK : LA FEMME A LA CAPE DE MOTS

7 ROMY : LE DANSEUR DE YOYOS

8 Florence CLELIA : PROMENEUR ET ANGE JOGGER

9 CELTE : LE CHIEN

10 Laury GRANIER : UN AVEUGLE, LE PEINTRE, LE CINÉASTE

11 Philippe LEOTARD : UN PROMENEUR

11 Nicolas MICHELIN : L'ALPINISTE DE L'OBSERVATOIRE

12 ORIANE MICHELIN : LA PETITE FILLE DANS LA POUSSETTE,

                                        LA PETITE FILLE A LA BILLE

                                        LA PLUS PETITE DES TROIS SOEURS

13 Samuel LA ROZE : SCULPTEUR DE SABLES

14 Jean ROUCH : UN MAGE, LE SAGE

15 Michael LONSDALE : UN MAGE

16 Alain KREMSKI : LE JOUEUR DE BOLS TIBÉTAINS

17-18 Mohamed MA EL AINIM NEMA : L'HOMME DU DÉSERT, UN MAGE

19 Patrick COLETTE : UN ANGE

20 Marie DESJARDINS : UN ANGE

21 Florence CLELIA : UN ANGE

22 Anne-Laure MEURY : LA MÈRE DES TROIS FILLETTES

23 AURELIA : L'AINEE DES TROIS SOEURS

24 ÉLÉONORE : LA SECONDE DES SOEURS

25 LE PROPRIÉTAIRE DU MANÈGE

26 1 ENFANT MUSICIEN (INSTRUMENT A ARCHET)

27 LE BALAYEUR

28 1 ENFANT MUSICIEN (INSTRUMENT A ARCHET)

29 LA VENDEUSE DE BONBONS

30 1 ENFANT MUSICIEN (INSTRUMENT A ARCHET)

31 LE GARDIEN

32 1 ENFANT MUSICIEN (INSTRUMENT A ARCHET)

33 LE MENEUR DE PONEYS

34 1 ENFANT MUSICIEN (INSTRUMENT A ARCHET)

35 Pierre FABRE : LE CERF-VOLANTISTE

36 DELPHINE : L'UN DES "JUMEAUX" DU COUPLE DE L'AVENIR

37 CYPRIEN : L'UN DES "JUMEAUX" DU COUPLE DE L'AVENIR

38 - 138 100 ENFANTS DE L'ÉCOLE ALSACIENNE

139 Dorian MA EL-MEURY : l'enfant de l'espoir

 

MUSIQUE ORIGINALE :

Roland GODARD : piano bastringue

Margret BRILL : harpe

Alain KREMSKI : bols chantant tibétains

Michel DENEUVE : cristal

 

ÉQUIPE TECHNIQUE

Réalisation : Laury GRANIER

Assistante mise en scène : Michèle FINCK 

Assistants : Odile CREPIN

                  Jean-Louis BOUCHAUD

Assistant plateau : Philippe GOLDMANN

Conseiller aux prises de vues : Jean BADAL

Script : Véronique LAMENDOUR

Caméra 1: Laury GRANIER

Caméra 1 bis : Pablo Rosenblatt

Caméra 2 : Céline BISSONNETTE

Assistant caméra : Olivier MICHELET

Ingénieur du son : Laury Granier

Accessoiristes : Olivier VIT

Emmanuelle LENGLET

Régie : Brigitte TROUILLARD-ROCHE

Eclairagiste : Rachid Safy

Stagiaire : Jean-Sébastien BOUILLOUX

Story board : Gérard OMEZ

Traduction en anglais : Catherine DERYNG

Secrétaire : Martine COEURDEVEY

Montage : Laury Granier

                Anne WEIL

PRODUCTION :

Lorimage, Udnie avec la participation du Groupe de Recherches et d'Essais Cinématographiques (G.R.E.C.).

Producteur délégué : UDNIE (Laury Granier)

Producteur exécutif : Laury GRANIER

 

Ce film a été tourné sur pellicule 16 mm, développée par les laboratoires TELCIPRO.

 



Copyright © 2000 Lorimage. Tous droits réservés.
Révision : 07 janvier 2012